ANALYSE DES ÉCARTS DE LA STRUCTURE ET DE LA CLASSE DES CONSTRUCTIONS IMPERSONNELLES EN FRANÇAIS ET EN INDONÉSIEN DANS LE ROMAN « LES MOTS ».

Teks penuh

(1)

ANALYSE DES ÉCARTS DE LA STRUCTURE ET DE LA

CLASSE DES CONSTRUCTIONS IMPERSONNELLES

EN FRANÇAIS ET EN INDONÉSIEN

DANS LE ROMAN « LES MOTS »

MÉMOIRE

Rédigé afin d’accomplir l’une des conditions pour obtenir le titre Sarjana Pendidikan

Par :

MARULI TUA SAKTI PARDEDE No. de Rég : 2113131022

SECTION FRANÇAISE

DÉPARTEMENT DES LANGUES ÉTRANGÈRES

FACULTÉ DES LETTRES ET DES ARTS

(2)
(3)
(4)
(5)
(6)
(7)

i RÉSUMÉ

MARULI TUA SAKTI PARDEDE, No du Reg. 2113131022. "Analyse des Ecarts de la Structure et de la Classe des Constructions Impersonnelles en Français et en Indonésien dans le Roman « Les Mots »". Mémoire. Medan. Faculté des Lettres et des Arts. UNIMED. 2016.

Cette recherche a pour but de décrire comment être les écarts de la structure et de la classe des constructions impersonnelles qui sont trouvées dans le roman très connu de Jean Sartre « Les Mots » et aussi dans son roman traductif écrit par Jean Couteau « Kata-Kata ». Avec le soutien des propositions des traductions de Catford, cette recherche qui a le résultat descriptif est enrichie centralement aux deux types des écarts constatés dans la traduction, ce sont les écarts de la structure et de la classe.

Les écarts de la structure et de la classe de mots trouvés dans les trente constructions comme les données collectées à la technique de vue de Sugiyono

s’appelant Disproportionate Stratified Random Sampling. Le nombre de données est choisi des 152 données qui sont hétérogènes composées de 8 types des constructions impersonnelles en nombre variés. Après ça, les données sont analysées en structure fonctionnelle pour avoir la description des écarts de la structure. Ensuite, les mots lexicalisés de la langue source (LS) à la langue cible (LC) se nomment en classe pour avoir la description des écarts de la classe de mots. Enfin, afin de répondre à la deuxième formulation, il faut trouver et classifier le sujet apparent « il », les sujets réels et les sujets trouvés dans la langue cible.

Par rapport au résultat de la recherche, les écarts de la structure s’écartent dans 27 constructions qui sont dominés par la fonction de sujet (S). D’autre côté, les éarts

de la classe de mots se provoquent aux 19 mots dans 16 constructions qui dominés par la classe de verbe (V). D’autre conclusion repondant à la deuxième problèmatique, les sujets apparents « il », les sujet réels et les sujets trouvés dans la langue cible (LC) se rélient. Le sujet apparent « il » est le sujet dans les constructions impersonnelles, on peut trouver le verbe essentiellement impersonnel. Au contraire, les sujets réels trouvés dedans, ils sont les sujets qui se

construisent personnellement une phrase impersonnelle. À l’opposition, les sujets

qu’on trouve dans la LC qui viennent de la fonction complément indirect (CI), sont les sujets qui se construisent personnellement la phrase impersonnelle cependant les sujets réels sont le complément direct (CD) ou prédicat contenant le CD.

(8)

ii ABSTRAK

MARULI TUA SAKTI PARDEDE, NIM. 2113131022. "Analisis Pergeseran Penerjemahan Secara Struktural dan Kelas Kata pada Konstruksi Kalimat Impersonal Bahasa Prancis dan Bahasa Indonesia dalam Novel « Les Mots »". Skripsi. Medan. Fakultas Bahasa dan Seni. UNIMED. 2016.

Tujuan penelitian ini adalah untuk menggambarkan pergesaran penerjemahan secara struktural dan kelas kata pada konstruksi kalimat impersonal yang terdapat

pada novel yang sangat terkenal karangan Jean Sartre “Les Mots” serta

terjemahannya dalam novel yang diterjemahkan oleh Jean Couteau “Kata-Kata”.

Didukung landasan-landasan teori tentang terjemahan yang ditulis oleh Catford, penelitian ini yang memiliki hasil deskriptif dipenuhi secara terpusat pada dua jenis pergeseran penerjemahan yang terdapat pada bidang terjemahan, pergeseran penerjemahan secara struktural dan secara kelas kata.

Pergeseran penerjemahan secara struktural dan secara kelas kata yang ditemukan dalam 30 konstruksi yang dijadikan sebagai data melalui teknik analisis data oleh Sugiyono dikenal dengan nama teknik Disproportionate Stratified Random Sampling. Jumlah data dipilih dari 152 konstruksi yang bersifat heterogen yang dikelompokkan pada 8 jenis konstruksi impersonal dengan jumlah yang berbeda-beda. Setelah data ditentukan, selanjutnya data tersebut dianalisis secara fungsi sintaksis untuk mengetahui pergeseran-pergesaran penerjemahan secara struktural. Kemudian, dari data yang telah ditentukan, kata-kata yang mengalami penerjemahan secara leksikal dari bahasa sumber ke dalam bahasa sasaran dianalisis dan ditentukan kelas katanya. Hal ini untuk mengetahui adanya pergeseran penerjemahan secara kelas kata atau tidak. Untuk menjawab permasalahan yang kedua, perlunya analisis setiap subjek yang tampak dan subjek yang nyata dalam bahasa sumber serta teori, serta subjek yang terdapat dalam bahasa sasaran.

Berdasarkan hasil yang didapat, pergeseran penerjemahan secara struktural terjadi pada 27 konstruksi yang didominasi oleh fungsi subjek (S). Di samping itu, pergeseran penerjemahan secara kelas kata terjadi pada 19 kata di dalam 16 kalimat yang didominasi oles kelas kata kerja (V). Kesimpulan lain yang menjawab permasalahan yang kedua adalah bahwa subjek yang tampak « il », subjek-subjek sebenarnya, dan subjek-subjek yang terdapat dalam kalimat bahasa sasaran saling berkaitan. Sujet yang tampak « il » biasanya ditemukan pada konstruksi impersonal yang dibangun oleh kata kerja impersonal. Sebaliknya subjek yang sebenarnya yang ada pada konstruksi impersonal dapat menjadi subjek pada kalimat personal. Dan subjek-subjek yang ditemukan pada kalimat dalam bahasa sasaran yang umumnya berasal dari fungsi kalimat pelengkap tidak langsung (CI) adalah subjek dalam kalimat personal (aktif) dimana subjek-subjek sebenarnya menjadi fungsi pelengkap langsung (CD) atau predikat yang mengandung unsur pelengkap langsung (CD).

(9)

iii

AVANT-PROPOS

Premièrement, je voudrais remercier à Jésus Christ qui ne me laisse jamais d’être seule dans ma vie, surtout au moment de finir mon mémoire. Grâce à Son pouvoir, ce mémoire donc peut être réalisé.

À cette occasion, j’ai également l’intention de m’adresser mes remerciements aux :

1. Prof. Dr. Syawal Gultom, M.Pd, en tant que Recteur de l’UNIMED.

2. Dr. Isda Pramuniati, M.Hum, en tant que Doyenne de Faculté des Lettres et des Arts de l’UNIMED et aussi la Directrice de Mémoire. Merci beaucoup de vos aides, vos conseilles, vos attentions de m’a bien entendu.

3. Dr. Wahyu Tri Atmojo, M.Hum et Drs. Basyaruddin, M.Pd en tant que Vice de Doyen I et II de Faculté des Lettres et des Arts, et aussi Dr. Marice, M.Hum en tant que Vice de Doyenne III de Faculté des Lettres et des Arts. 4. Dr. Evi Eviyanti, M.Hum, en tant que Chef du Département de Langue

Etrangère. Merci beaucoup de vos aides, vos conseilles, et vos attentions. 5. Dr. Zulherman, M.M, M.Pd en tant que Chef de la Section Française.

(10)

iv

aides, et aussi vos prières, je suis capable de terminer ce mémoire et mes études.

10. Mon oncle et ma tante qui s’appellent Alm. Tiodorik Panjaitan et Lince Pardede.

11. Mes amies proches, Fadilah Handayani, Anisah, Elmisadina, Nurul, Henri Sidebang, John Prikles, Deni Boy. Tous les amis de la section française de 2011 : Adam, Windi, Gunawan, Ronal Lidya, Asini, Elisa, Elfridayanti, Garnish, Bimbi, Eria, Nita, Susmi, Santi, Ruth, Morgen, Martin, Erwin, etc., ceux de 2009 : Cahaya, Anisah, Rasoky, Maruli, etc. ceux de 2012 : Cathrine, Kristin, Loly, Hani, Artha, Narti, A’I, Irma, Veronika, Gemina, Tiur, Dinda, Jesika, etc. Et, ceux de 2013 : Josmar, Ilham, etc. Merci tellement de me supporter toujours.

12. Spécialement aux Handsomers : Mambang, Azwar, Roberto, Novericky, Fauzy, Andri, Danni, Permadi, etc.

13. Mes autres amis : Wansix, Mayko, David, Bernard, Ester, Jetty, et Ravenala Siahaan aussi tous les professeurs de SMA N 1 Sei Lepan.

14. Modemoiselle Malisa Eva Susanti, S.Pd., qui m’a bien entendu et aidé pour que je puisse finir mon mémoire. Merci pour vos aides et vos attentions. Enfin, je remercie à ceux qui m’ont donné les aides dans lequel je ne peux pas tous les nommer.

Medan, septembre 2016

(11)

v

C. Formulation du Problème ... 8

D. But de la Recherche ... 8

E. Avantage de la Recherche ... 8

CHAPITRE II. RECOURS AUX THÉORIES ... 10

A. Plan de Théories ... 10

1.Écarts Constatés dans la Traduction ... 10

2. Écarts de la Structure et Analyse en Structure Fonctionnelle ... 11

a. Écarts de la structure ... 11

b. Analyse en structure fonctionnelle : les relations syntaxiques ... 13

3. Écarts de la Classe et Classe de Mots ... 24

a. Écarts de la classe ... 24

b. Classe de mots ... 24

4. Constructions Impersonnelles ... 27

a. Verbes toujours impersonnels ... 27

b. Verbes personnels employés à la forme impersonnelle ... 28

5. Sujet Apparent « il » et Sujet Réel ... 30

B. Plan de Concept ... 31

CHAPITRE III. MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE ... 33

A. Méthodologie de la Recherche ... 33

B. Source de Données ... 35

C. Instrument de la Recherche ... 35

D. Technique de Collecte de Données ... 36

E. Technique d’Analyse de Données ... 37

CHAPITRE IV. RÉSULTAT ET ANALYSE ... 38

A. Résultat de la Recherche ... 38

1. Écarts de la Structure et de la Classe ... 38

a. Conditions météorologiques... 39

(12)

vi

c. Présentatif « il y a » ... 42

d. Suivis d’un nom ... 46

e. Suivis d’un infinitif ... 50

f. Suivis d’une complétive ou proposition ... 56

g. Adjectifs suivis d’une complétive ou d’une proposition... 61

h. Verbes transitifs à valeur événementielle ... 65

2. Sujets Apparents, Sujets Réels et Sujet dans la Langue Cible (LC) ... 70

B. Description de la Recherche en Analysant les Données ... 72

1. Écarts de la Structure ... 72

2. Écarts de la Classe ... 75

3. Relation du Sujets Apparents, Sujets Réels et Sujets dans la Langue Cible (LC) ... 77

CHAPITRE V. CONCLUSION ET SUGGESTION ... 80

A. Conclusion ... 80

B. Suggestion ... 83

BIBLIOGRAPHIE ... 84

SITOGRAPHIE ... 86

(13)

vii

LISTE DE TABLEAUX

Tableau 1.1 Les écarts de la structure par analyser en structure fonctionnelle des

constructions impersonnelles ... 3

Tableau 3.1 Instrument de la recherche ... 36

Tableau 3.2 Technique d’analyse de données ... 37

(14)

viii

Tableau 4.43 Les écarts de la classe de la 24ème donnée ... 63

Tableau 4.44 Les écarts de la structure de la 25ème donnée ... 63

Tableau 4.45 Les écarts de la structure de la 25ème donnée ... 64

Tableau 4.46 Les écarts de la structure de la 26ème donnée ... 64

Tableau 4.47 Les écarts de la classe de la 26ème donnée ... 65

Tableau 4.48 Les écarts de la structure de la 27ème donnée ... 65

Tableau 4.49 Les écarts de la classe de la 27ème donnée ... 66

Tableau 4.50 Les écarts de la structure de la 28ème donnée ... 67

Tableau 4.51 Les écarts de la classe de la 28ème donnée ... 67

Tableau 4.52 Les écarts de la structure de la 29ème donnée ... 68

Tableau 4.53 Les écarts de la classe de la 29ème donnée ... 68

Tableau 4.54 Les écarts de la structure de la 30ème donnée ... 68

Tableau 4.55 Les écarts de la classe de la 30ème donnée ... 69

(15)

ix

LISTE DE DIAGRAMMES

(16)

x

AttCD : Attribut du complément direct AttS : Attribut du sujet Comp. dir. : Complément direct Comp. du : Complément du verbe V. impers impersonnel

Comp. indir. : Complément indirect Coord. : Coordonnant

CP : Complément de phrase CPrés : Complément du présentatif CVI : Complément du verbe

(17)

x

AttCD : Attribut du complément direct AttS : Attribut du sujet Comp. dir. : Complément direct Comp. du : Complément du verbe V. impers impersonnel

Comp. indir. : Complément indirect Coord. : Coordonnant

CP : Complément de phrase CPrés : Complément du présentatif CVI : Complément du verbe

(18)

xi

LISTE DE SYMBOLES : changer en mots

: après : et

(19)

1

CHAPITRE I INTRODUCTION A. États des Lieux

Le français est la langue parlée en France, en Suisse, en Belgique, au

Canada et dans plusieurs pays d’Afrique. Il est aimé bien par des apprenants de

langue étrangère dans le monde. Quelques raisons marquée pourquoi on apprend

la langue étrangère, spécialement français parce qu’elle peut être une raison d’un

besoin, d’une obligation, d’un plaisir. Le plaisir, c’est la raison plus remarquable

pourquoi le français est la deuxième langue plus apprise et la troisième langue

plus utilisée sur internet après l’anglais etl’allemand.

Trouvée plus de 200 millions de parleurs français dans le monde, ça fait

également que le français est la onzième langue plus parlée. En Europe, elle est

d’importance comme d’ensemble des langues romanaises si bien qu’elle est parlée

partout. Pareillement, en Asie, il y a quelque pays francophones, ce sont

Cambodge, Philippine, Laos, Thaïlande, etc. Dans ces pays, il se trouve beaucoup

d’apprenants de cette jolie langue pas seulement dans les pays francophones

même dans les pays non-francophones comme Indonésie. (diplomatie.gouv.fr/)

En Indonésie, on peut trouver plusieurs universités où on peut apprendre le

français. En l’apprenant, il est certainement trouvé le cours traduction dans

l’apprentissage, particulièrement à l’Université de Medan (Unimed). Le cours de

traduction qui se divise en deux ; « Thème» et « Version » parle d’une action de

traduire la langue source (LS) en langue cible (LC). Le cours de thème est de faire

passer un texte en indonésien en français, contrairement le cours version est de

français en indonésien.

(20)

2

En faisant la version, ce n’est pas seulement de parler de/s vocabulaires, la

structure et la grammaire qu’on doit connaître bien mais il faut être attentif aussi à

quelques aspects dans la langue source comme la culture, la méthode et le

principe de la traduction. Cela est pour but que la communication ne soit pas mal

comprise. Alors, la version est un cas à approfondir, de plus pour les candidats des

licencieurs qui sont désobligés de la faire sans avoir un certificat.

À côté de tout ça, faire la version va être très difficile si les sujets dans la

langue source n’existent pas dans la langue cible. L’un de ces sujets pour les

apprenants français en Indonésie est les constructions impersonnelles. En

théorique, il n’existe pas, car l’indonésien a la différence grammaticale et

structurale que le français. Néanmoins, ce sujet n’est pas intraduisible. Si on peut

le traduire, par conséquent, il va provoquer les écarts ou les changements de la

traduction.

Les écarts sont habituels trouvés dans l’œuvre traductif, et aussi trouvés en

types variés. Mais, par rapport au sujet parlé, le type des écarts qui va être existé

est les écarts de la structure. C’est l’un des types des écarts dans lequel on doit

savoir comment analyser une phrase en structure fonctionnelle ou les fonctions

syntaxiques. Donc, les écarts constatés de la traduction des constructions

impersonnelles sont les écarts de la structure qu’on peut savoir après avoir analysé

toute la phrase en structure fonctionnelle.

Les constructions impersonnelles sont les phrases qui s’utilisent toujours à

la troisième personne du singulier dont le sujet principalement « il » est implicite.

Autrement dit, le sujet « il » dans ces constructions est sujet apparent qui

(21)

3

types dans ces constructions. Le sujet réel habituellement en catégorie Nom (N)

placé après les verbes.

Trouvé moindrement la recherche du sujet parlé, il indique que ce

matériau doit être approfondit pour que les apprenants soient plus

compréhensives.

Tableau 1.1

Les écarts de la structure et de la classe

No. Phrase Française Phrase Indonésienne

1. Il y aurait un pasteur Suj. V Comp. du V.impers.

dans la famille. Comp. de Ph.

Seorang pendeta akan hadir Subjek Modal. Predikat V. impers. verbe impersonnel

Comp. de Ph. : Complément de phrase

Modal. : Modalitas Ket. : Keterangan Pel. : Pelengkap

En regardant aux exemples écrits au-dessus, on peut conclure que ce type

des phrases (les constructions impersonnelles) est absolument différent que leur

équivalence en indonésien. En outre les fonctions syntaxiques divisées en

quelques types sont diverses. Les phrases françaises sont trouvées fréquemment

complexes. C’est-à-dire, il faut se composer au minimum de sujet et prédicat.

Dans ce cas là, en regardant la phrase numéro 1 dans le tableau, la phrase

française se divise en 4 fonctions syntaxiques différentes, toutefois la phrase

équivalente, indonésienne se divise en 3 fonctions syntaxiques différentes. Ça fait

centralement au problème que le nombre de fonctions syntaxiques trouvées dans

(22)

4

problème qu’on peut trouver, c’est un déplacement du sujet « il ». La phrase

numéro 1, le sujet (Suj.) dans la phrase française sont « il », en indonésien, il se

dit lexicalement « dia ». Par contre, dans la phrase indonésienne, le subjek (S) est

« seorang pendeta », en français, seorang pendeta se dit lexicalement « un

pasteur ». Ces mots viennent du complément du verbe impersonnel. Ça peut dire

que le sujet « il » est déplacé par le complément du verbe impersonnel si on les

équivaut.

Il y aurait un pasteur dans la famille. Suj. V Comp. du V. impers. Comp. de Ph.

Seorang pendeta akan hadir dari keluarganya. Subjek Modal. Predikat Ket.

L’explication au-dessus, est tout au contraire que la phrase numéro 2. Dans

la phrase numéro 2 en LS, le complément du verbe impersonnel « toujours »

devient le subjek (S) en langue cible « selalu ». Le verbe (V) « pleuvait » change

aussi en autre fonction pelengkap (Pel.) en mot « hujan » qui devient

habituellement en verbe (V). C’est parce qu’en terme français, il se nomme verbe

(V) mais en terme indonésien, il se nomme predikat (P). Non seulement la

fonction qui est converti, aussi la classe de mots « pleuvait » venant du verbe (V)

« pleuvoir » se passe à la classe de mot en nom (N) c’est « hujan ». Ce cas là, il

parle des écarts de la classe. De même dire, la classe de mots est changés.

Il pleuvait toujours. Suj. V Comp. du V. impers.

Selalu ada hujan. Subjek Predikat Pel.

Tout cela indique qu’il est bien trouvé les écarts de la structure dans les

(23)

5

syntaxiques trouvées dans la langue source (LS / française) et dans la langue cible

(LC / indonésienne). Sauf les écarts de la structure et de la classe, dans les

constructions impersonnelles, il se trouve aussi dans quelques types le sujet réel,

qu’on peut trouver habituellement après le verbe en classe Nom (N).

De plus, un étudiant français appelé Krzysztof, cite dans son revue que les

écarts sont le pain du traducteur et parfois, dans notre corpus elles sont justifiées

en parti par les exigences formelles de l’œuvre en écrit. C’est le même dire que les

traducteurs transmettent surement les œuvres d’une langue à l’autre langue en

s’écartant les textes.

Basé de ces explications, on trouve que c’est un cas particulier à analyser

pour avoir une bonne référence scientifique. Comme on est l’un des étudiants

universitaires qui se spécialise dans un sujet de langue étrangère spécifiquement la

langue française, il y a une grande curiosité et volonté à approfondir et analyser la

matière parlée pour développer l’apprentissage français particulièrement le cours

de « Grammaire », « Version » et « Linguistique Appliquée ». Ça sera utile à tous

les apprenants français spécialement les apprenants universitaires car les

constructions impersonnelles sont employées la voix passive qu’elles sont obligé à

utiliser fréquemment dans les travaux scientifiques. Il ne faut qu’analyser un

œuvre existant pour avoir le résultat valide. C’est alors, on va analyser ces phrases

dans l’œuvre littéraire français traduit en indonésien en comparant les phrases

dans la langue source étant française et dans la langue cible étant indonésienne.

La raison plus marquante pourquoi on va analyser l’œuvre littéraire car il

se trouve en nombre des poètes très populaires et les œuvres littéraires mondiales

(24)

6

de Jean-Paul Sartre ayant le titre « Les Mots » va être un objet de la recherche

pédagogique. Cet homme est le philosophe français plus marquant du XXème

siècle. Il a abordé beaucoup d’ouvrages philosophiques, romans, nouvelles, essais,

articles, ouvrages critiques, autobiographies, et pièce de théâtre. « Les Mots »

étaient son œuvre publiée en 1964 où il a gagné le prix Nobel malgré qu’il l’ait

refusé. Cette romane autobiographie a été traduite en quelques langues comme

l’anglais, l’allemande, le japonais, l’arabe, et l’indonésien.

« Les Mots » va être comparé à son roman traductif créé par un traducteur

expert s’appelant Jean Couteau. Ce français a traduit « Les Mots » devenu le

roman traductif appelé « Kata-Kata » publié en 2009. C’est la deuxième édition

après la première en 2000. Ces deux romans vont être analysés pour avoir la

comparaison des fonctions syntaxiques étant focus aux constructions

impersonnelles pour but de pouvoir de décrire les écarts de la structure.

Cette recherche peut être référable dans la continuation et le

développement des apprentissages de français notamment le cours « Version »,

« Grammaire » et « Linguistique Appliquée ». Elle a pour but de ne qu’ajouter la

connaissance des étudiants sur les constructions impersonnelles aussi

d’approfondir comment analyser correctement la phrase principalement sur les

fonctions syntaxiques pour savoir les écarts de la structure.

Cette recherche est reliée à la recherche de Kartini Sarsilaningsih venant

de l’extérieur de l’Unimed, c’est Universitas Indonesia (UI) dont le département

est littérature française, qui a fait la recherche dans le même matériau, ce sont les

constructions impersonnelles. Elle l’a faite avec foyer la traduction équivalente

(25)

7

« Penerjemahan Ungkapan Impersonal Bahasa Perancis ke dalam Bahasa

Indonesia » a conclu qu’il se divise en deux verbes impersonnelles et se trouve les

équivalences des expressions impersonnelles françaises en indonésien. Elle a eu

une conclusion aussi que la traduction des expressions impersonnelles peut être

utilisée les concepts de traduction ; l’équivalence, le déplacement de sens, et la

probabilité d’équivalence.

Basé de toute l’explication, on trouve que le sujet parlé est l’un des

matériaux problématiques en linguiste de français. Pour cela, on s’intéressait bien

à faire un mémoire en analysant les constructions impersonnelles pour décrire les

écarts de la structure et de la classe si bien qu’on obtient le résultat valide pour

améliorer et augmenter l’apprentissage de français. On voudrait nommer cette

recherche, « ANALYSE DES ÉCARTS DE LA STRUCTURE ET DE LA CLASSE DES CONSTRUCTIONS IMPERSONNELLES EN FRANÇAIS ET EN INDONÉSIEN DANS LE ROMAN « LES MOTS ».

B. Limitation du Problème

La recherche doit être bien préparée et organisée pour avoir le résultat

désireux. En ce temps-là, il faut mieux limiter des problèmes. Les problèmes

s’orientent aux formes des constructions impersonnelles dans le roman « Les

Mots » aux phrases équivalentes et traductives qui sont trouvées dans «

Kata-Kata ». Ces constructions impersonnelles ont plusieurs aspects à analyser. On peut

analyser ; les valeurs trouvées dans les éditoriaux ou les autres écritures

(26)

8

écarts de la traduction en indonésien notamment les écarts de la structure et de la

classe. Dans cette occasion, on va analyser les écarts de la structure des 20

constructions impersonnelles qui sont randomisées en quelques types. Les

constructions sont limitées seulement aux constructions par des verbes

impersonnelles, la phrase ou bien la proposition.

C. Formulation du Problème

Les formulations du problème sont :

1. Quels sont les écarts de la structure et de la classe de mots dans la langue

cible (LC) ?

2. Comment sont les relations entre le sujet apparent « il », le sujet réel et le

sujet dans la langue cible (LC)?

D. But de la Recherche

Cette recherche a pour but de :

1. Décrire les écarts de la structure et de la classe dans la langue cible (LC).

2. Décrire les relations entre le sujet apparent « il », le sujet réel et le sujet

dans la langue cible (LC).

E. Avantage de la Recherche

Il faut avoir des avantages si on fait des travaux de science pour ceux qui

les lisent surtout pour ceux qui en ont besoin comme la référence à l’avenir. Les

(27)

9

1. Étudiants

Pour rendre une qualité plus grande aux étudiants sur les constructions

impersonnelles, et aussi pour montrer l’équivalence des ces phrases en

indonésien, et en plus analyser les phrases notamment sur les écarts de la

structure et de la classe dans la traduction.

2. Professeurs

Cette recherche pourrait apporter un avantage comme une source crédible

qui est applicable dans l’enseignement de français.

3. Section Française

Cette recherche pourrait ajouter les références croyables qui peuvent être

(28)

38

CHAPITRE V

CONCLUSION ET SUGGESTION A. Conclusion

Basé les résultats par rapport aux écarts constatés de la traduction, toute la

construction est tout à fait écartée malgré qu’elle ne s’écarte pas en structure ou en

classe. A raison des 30 constructions, elles sont prouvablement trouvé 2

constructions qui ne s’écartent pas en structure ou en classe. Mais, il est déjà sur que

l’auteur ait les réponses en répondant aux formulations de problèmes relativement

aux écarts parlés.

1. Écarts de la structure, des 30 constructions impersonnelles, on peut découvrir 27 constructions se produisent les écarts de la structure comme

celui-ci :

S => Introuvable (LS => LC)

Les 3 autres constructions sont changées en phrase averbale si bien qu’on

ne peut pas remarquer les écarts de la structure. La plupart de sujet (S)

qui est écarté, est habituellement déplacé par les sujets réels, par la

fonction de complément indirect (CI), et remplacé par les autres mots qui

ne se trouve pas dans la construction (possiblement expliqué le sujet ou

l’objet que l’on trouve avant des constructions dans le roman).

Des 27 constructions le complément qui est existé en générale dans les

constructions impersonnelles nommé complément du verbe impersonnel

(CVI), il s’écart significativement en structural mais il ne s’écarte autant

que sujet (S), il s’écarte comme : langue source (LS) => langue cible (LC)

(29)

79

C’est les deux fonctions qui s’écartent significativement, le sujet (S) et le

(30)

81

deuxième « beaucoup » (la 18ème donnée) s’écarte en A « banyak ». Un

nom (N) du mot « temps » (qui s’écarte en A « lama ». Il est aussi trouvé

une préposition (Prép) « sous » (la 18ème donnée) qui se passe à la classe

N « belakang ». Dernièrement, de la classe conjonction (C), du mot

« pour que » (la 22ème donnée) se passe au mot « begitu » qui est

adverbial (Adv).

À savoir, malgré que ces constructions impersonnelles soient

différemment trouvées en phrase indonésienne, il y a encore deux

constructions qui ne se produisent des écarts de la structure ou bien de la

classe. Elles sont la 14ème donnée et la 15ème donnée. Malgré tout, elles

sont absolument se produisent les autres écarts, l’écart du niveau, l’écart

d’unité ou les déplacements intrasystématiques.

2. Après avoir analysé, on peut tirer conséquence que le sujet apparent « il » est le sujet dans les constructions impersonnelles, lesquelles on peut trouver le verbe essentiellement impersonnel. Au contraire, les

sujets réels trouvés dedans, ils sont les sujets qui changent possiblement une phrase impersonnelle en phrase personnellement. À l’opposition,

les sujets qu’on trouve dans la LC qui viennent de la fonction CI. Ils sont les sujets qui se construisent personnellement de la phrase impersonnelle cependant les sujets réels sont le CD ou prédicat contenant le CD. Autrement dit, les phrases cibles où le S venant des sujets réels et ou CIs sont les phrases en voix actives des constructions

impersonnelles.

(31)

82

B. Suggestion

Selon les conclusions ci-dessus, on a les suggestions :

1. Il y a un souhait que les étudiants puissent comprendre mieux les sujets

parlés pour qu’ils sachent bien les écarts de la structure et de la classe ou

les autres écarts de constructions impersonnelles en français et leur

équivalence en indonésien.

2. Il est souhaitable que les étudiants puissent se concentrer ou approfondir

les constructions impersonnelles et sachent les utiliser en écriture ou en

orale.

3. Il est suggéré que les autres chercheurs ont le désir de continuer cette

recherche parlant des écarts des autres constructions pour nous être plus

compréhensible le fait empirique entre les deux langues parlées.

(32)

84

BIBLIOGRAPHIE

Alwi, Hasan. 2003. Tata Bahasa Baku Bahasa Indonesia. Jakarta : Balai Pustaka Arikunto, Suharsimi. 2006. Prosedur Penelitian : Suatu Pendekatan Praktik.

Jakarta : Rineka Cipta.

Bogacki, Krzysztof. 2000. La Traduction et les Limites de la Fidélité. Studia Romanica Posnaniensa. p. 29-40. vol XXV/XXVI.

Barus, Sanggup. 2013. Pendidikan Bahasa Indonesia. Medan : Unimed Press. Catford, J. C. 1965. A Linguistic Theory of Translation. London : Oxford

University Press.

Chaer, Abdul. 1994. Linguistik Umum. Jakarta : Rineka Cipta. Chaer, Abdul. 2007. Linguistik Umum. Jakarta : Rineka Cipta.

Couteau, Jean. 2009. Kata-Kata Jean Paul Sartre. Jakarta : Kepustakaan Populer Gramedia.

Djajasudarma, Fatimah. 2006. Metode Linguistik : Ancangan Metode Penelitian dan Kajian. Bandung : Refika Aditama.

Fibriasari, H. et Sa’dah, W. 2011. Linguistique Appliquée. Medan. Unimed Press.

Guerin, Françoise. 2009. Les Fonctions Syntaxiques dans la Théorie

Fonctionnaliste d’Andre Martinet. P.U.F./La Linguistique. Vol. 45. P. 81-86. Kridalakasana. 1984. Kamus Linguistik. Jakarta : Gramedia.

Laddont-Grammant, Robert. 2002. Linguistique et Communicative. Barcelom. Bibliothèque de Laffont.

Le Goffic, Pierre. 1993. Grammaire de la Phrase Française. Paris : Hachette. Leeman, Danielle. 2002. Grammaire Les Catégories. Paris : Université Paris

Ouest Nanterre La Défense.

Moleong, Lexy J. 2006. Metode Penelitian Kualitatif. Bandung : Remaja Rosda Karya.

Monnerie, Annie. 1987. Le Français au Présent. Paris : Didier.

Neveu, Franck. ______. Structure de la Phrase en Français Moderne. Paris : Université de Paris-Sorbonne.

Nugroho, A. B. 2012. Meaning and Translation. Yogyakarta : Universitas Negeri Yogyakarta.

Renault, Richard. ______. Linguistique Générale, Morphologie – Syntaxe. Caen : Université de Caen Normandie.

Sartre, J. Paul. 1964. Les Mots. Paris : Editions Gallimard.

(33)

85

(34)

86

SITOGRAPHIE

http ://apremont.cycle3.free.fr/, consulté le 20 novembre 2015.

http ://www.alloprof.qc.ca/BV/Pages/f1234.aspx, consulté le 13 novembre 2015. http ://www.alloprof.qc.ca/BV/Pages/f1243.aspx, consulté le 13 novembre 2015. http

://www.clg-monet-magny.ac-versailles.fr/IMG/pdf/Les_propositions-_subordonnees-.pdf, consulté le 13 novembre 2015.

http ://www.clg-rocherdudragon.ac-aix-marseille.fr, consulté le 15 novembre 2015.

http ://www.clg-rocherdudragon.ac-aix-marseille.fr, consulté le 13 novembre 2015.

http://classeur.numerique.pagesperso-range.fr/College/grammaire/classesdemots-.html, consulté le 20 novembre 2015.

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/analyse/3235, consulté le 15 novembre 2015.

https://wwwling.arts.kuleuven.be/alfagram/Temps/impers/fdef.html, consulté le 23 novembre 2015.

www.aidenet.eu/analyse04 consulté le 15 juillet 2016.

grammaire.cordial-enligne.fr/manuels/SUJ_APP.htm consulté le 15 juillet 2016.

Figur

TABLES DE MATIÈRES

TABLES DE

MATIÈRES p.11
Tableau 4.43 Les écarts de la classe de la 24ème  donnée ..............................................

Tableau 4.43

Les écarts de la classe de la 24ème donnée .............................................. p.14
Tableau 1.1

Tableau 1.1

p.21

Referensi

Memperbarui...

Pindai kode QR dengan aplikasi 1PDF
untuk diunduh sekarang

Instal aplikasi 1PDF di